Intervention causale pour un changement durable

Des conditions aussi variées que : maux de dos , fibromyalgie, otite, arthrite, hypertension, syndrome métabolique, diabète, asthme, allergies, Alzheimer et maladies auto-immunitaires, peuvent avoir des causes communes liées à des facteurs modifiables du style de vie.

Saviez-vous que des aliments de notre alimentation moderne consommés quotidiennement ont des effets proinflammatoires?  Les principaux aliments en cause étant l’excès de carbohydrates, les grains céréaliers, les produits laitiers et les glycotoxines.  L’hyperinsulinémie résultant d’un excès alimentaire en carbohydrate est une cause fréquente d’hypertension artérielle.

La nouvelle science de l’épigénétique nous enseigne que l’environnement a des effets profonds sur l’expression de nos gènes.  Mise à part les 5% de maladies ayant une cause génétique, 95% de la population a des gènes adéquats et conséquemment à des changements environnementaux,  l’expression génétique se modifie et nous amène graduellement, plus ou moins rapidement selon nos prédispositions individuelles, vers divers désordres physiologiques.

Qu’est-ce que l’environnement pour un humain? C’est toute notre vie.  Toutes les sphères de notre vie en font partie.  Je vous énumère quelques facteurs épigénétiques : l’équilibre biomécanique de notre structure corporelle, la dimension indivisible du corps et de l’esprit (émotions conscientes et subconscientes), l’aspect nutritionnel, notre capacité à détoxiner, l’étanchéité de la paroi du petit intestin, la qualité de notre flore intestinale qui, soit dit en passant, contient 10 fois plus de microorganismes que le nombre entier des cellules de notre corps.

L’être humain est complexe et multi dimensionnel, il n’est pas malade sans raison.  Il est primordial d’intervenir au niveau causal si l’on veut vraiment avoir un effet durable.  Une cause peut avoir des effets multiples et des effets multiples, à première vue disparate, peuvent avoir une ou plusieurs causes communes.

Puisque la grande majorité des désordres physiologiques impliquent des processus inflammatoires chroniques, un style de vie antiinflammatoire est nécessaire.

Comme l’absence de douleur ou de symptôme n’est malheureusement pas un gage automatique de santé, voilà pourquoi il est préférable d’être proactif et de veiller à donner à nos cellules le meilleur environnement possible.

Support nutritionnel de base

  • Vitamine D3
  • Omega 3
  • Probiotiques
  • Multi-minéraux vitamines
Style de vie antiinflammatoire

  • Sommeil adéquat
  • Exercice physique régulier sans excès
  • Gestion du stress/émotions
  • Équilibre biomécanique
  • Alimentation anti inflammatoire riche en légumes, fruits, noix, protéines.
  • L’intégrité du tube digestif
  • Supporter la détoxination

Pour en savoir davantage, consultez les références ci-dessous.

La biologie des croyances par Bruce Lipton Ph.D.
Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation par Jacqueline Lagacé Ph.D.
Grain Brain the surprising truth about wheat, carbs and sugar your brain’s silent killers par David Perlmutter MD neurologue renommé.
Brain Maker the power of gut microbes to heal and protect your brain for life par David Perlmutter MD neurologue.
 

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Nous joindre:


Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message