Le corps humain … exemple sans pareil de coopération et de partenariat

Avec ses 75 trillions de cellules, le corps humain est une véritable communauté cellulaire. D’un point de vue fonctionnel, il est plus grand que la somme de ses parties. Il est un exemple parfait de coopération et d`intégration systémique, capable d`autorégulation.

Réalisons que chacun d’entre nous est une créature merveilleuse, unique, un « mystère » ambulant exprimant une force de vie intelligente, innée à travers nos gênes et notre environnement.

Sous ce thème de collaboration et de partenariat, on pourrait définir la santé comme un état de collaboration optimale entre les cellules des divers organes et tissus.

Imaginez la complexité de coordonner toutes les fonctions cellulaires des différents systèmes corporels à chaque instant de votre vie. Voilà la puissance de cette force de vie qui vous anime.

Prenons le temps d’énumérer quelques-uns de ces systèmes. Il y a le système locomoteur, respiratoire, cardiovasculaire (responsable de la circulation sanguine transportant l’oxygène, les nutriments, les déchets métaboliques sur un réseau de 100 000 km de vaisseaux sanguins), urinaire, reproducteur, gastro-intestinal, et le système nerveux, ce dernier coordonnant en grande partie la biologie humaine.

Au niveau microscopique, chaque cellule possède tous les systèmes énumérés, même un système squelettique appelé « cytosquelette» (cyto = cellule). Il est une charpente essentielle à la biochimie cellulaire. En plus, il rejoint l’ADN de nos gênes. Structure et fonction sont intimement liées.

Toute cette matière organique est faite de molécules, d’atomes, et de particules subatomiques. Comme nous le rappellent les physiciens quantiques, à l’interface de la « matière » et de la « non-matière », nous sommes un continuum énergétique.

L’intégration corporelle est telle, qu`on ne peut plus concevoir le corps humain en pièces détachées. Même si nous avons des spécialistes pour chaque système corporel, il est primordial de garder en perspective, une vision et compréhension globale de l’équilibre interrelationnel de tous ces systèmes.

Alors nous voilà en 2013, dans un environnement où les maladies dégénératives dites de civilisation sont à la hausse. Plus que jamais, nous devons être proactifs et protéger notre santé, notre bien le plus précieux.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Nous joindre:


Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message